Acteurs, pratiques et représentations de la sécurité (XIXe-XXIe siècles)

Le séminaire de recherche de la Sorbonne, Acteurs, pratiques et représentations de la sécurité (XIXe-XXIe siècles), accueille également quelques professionnels de haut niveau.

Deux objectifs inspirent ces séances : nourrir la réflexion des historiens par des analyses fondées sur l’action et l’actualité (ou le passé proche) et éclairer certains étudiants sur les débouchés offerts par les métiers de la sécurité.

Le séminaire a déjà reçu des magistrats et des responsables de la Gendarmerie nationale, de la Police nationale, du Renseignement et de la BSPP.

Il reçoit mardi prochain un officier général (2S) de la Gendarmerie nationale, qui nous fera profiter de son expérience et de ses réflexions sur un sujet délicat, dont l’analyse est trop souvent parasitée par l’idéologie, l’esprit partisan ou l’émotion.

Maison de la recherche – 28 rue Serpente, Paris VIe – mardi 17h-19h, salle D116,

Séance du 28 novembre

Garantir l’ordre public au début du XXIe siècle

Le modèle français du maintien de l’ordre en question

 

Général d’armée (2S) Jean-Régis Véchambre
ancien Inspecteur Général des Armées-Gendarmerie, IGAG

Le général d’armée (2S) Jean-Régis Véchambre est né à Courbevoie (92), le 31 mars 1957. De formation littéraire, il rejoint la gendarmerie nationale en 1980, à sa sortie de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr.

Il y exerce, en 21 années, des commandements opérationnels de différents niveaux dont ceux du groupement de sécurité et d’intervention, des groupements de gendarmerie de la Charente-Maritime puis de la Gironde, de la gendarmerie des outre-mer et de la force prévôtale, de la région de gendarmerie de Lorraine et de la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Est.

Formateur, il s’intéresse à l’excellence opérationnelle, au commandement et au management, à l’éthique et à la déontologie. Il intervient à l’IHEDN sur les valeurs et les symboles.

Il assure des fonctions de conception ou de direction, notamment comme sous-directeur de la Défense et de l’ordre public (opérations, renseignement, emploi des forces mobiles) et comme chef de cabinet du directeur général. A l’état-major des armées, il sert à la division études et stratégie militaire générale.

De 2015 à fin août 2017, il est inspecteur général des armées – gendarmerie et, à ce titre, conseiller du ministre de la Défense, médiateur militaire et président du conseil d’administration du musée de la gendarmerie nationale.

Le 1er septembre 2017, il rejoint la deuxième section des officiers généraux.

Il est breveté de l’école de guerre, auditeur de la 54ème session du CHEM et de la 57ème session nationale de l’IHEDN. Il est membre du conseil d’administration du Souvenir Français et de la Revue de défense nationale.

S’agissant de la problématique du prochain séminaire, il a été, dans ses fonctions, à la fois un praticien, un analyste et un concepteur de l’engagement de la gendarmerie au Maintien de l’ordre.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.