Maurice Martel sous-officier de gendarmerie à cheval 1890-1969: Mémoires et récits

Référence

André Martel, Maurice Martel, sous-officier de gendarmerie à cheval 1890-1969, mémoires et récits, Paris, Bernard Giovanangeli Editeur, 2018, 210 p.
Préface du général de gendarmerie (2S) Jean-Régis Véchambre.
Posteface du général de gendarmerie (2S) Philippe Garbault.

Sortie le 23 janvier 2018

Description de l’éditeur

À travers cet ouvrage rédigé à partir des souvenirs manuscrits de son père, André Martel rend un vibrant hommage à son père Maurice, ancien combattant de 14-18, devenu sous-officier de gendarmerie à cheval pendant l’entre-deux-guerres. De tels souvenirs sont rares et décrivent ce que pouvait être la vie d’une petite brigade de gendarmerie dans un contexte rural aujourd’hui disparu. Maurice Martel accomplit également un séjour en Syrie dont la description ne manque pas de piquant et qui illustre les missions prévôtales de la gendarmerie sur ce territoire confié à la France par la Société des Nations. Il deviendra par la suite officier de sapeurs-pompiers et traversera la Deuxième Guerre comme responsable de la défense passive de Cavaillon. Une vie simple mais droite qui a forgé le caractère et la droiture de son fils. Né en 1930, agrégé de l’université, officier de cavalerie de réserve, André Martel est professeur d’histoire à Tunis jusqu’en 1967. Docteur en histoire et docteur ès-lettres, il assure pendant de longues années la présidence de la faculté Paul-Valéry Montpellier III, où il fonde un centre d’histoire militaire qui contribue au renouveau de l’histoire militaire en France. Professeur à l’Institut d’Etudes politiques d’Aix-en-Provence jusqu’en 1997, il est professeur émérite de cet institut.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.