Analyse ethno-dynamique du processus d’acculturation dans l’hypothèse de l’introduction du contrôle de gestion dans l’administration publique : contribution à une approche cindynogène de l’exemple de la Gendarmerie nationale

Thèse de doctorat en Sciences de gestion, par David Bievre, sous la direction de Patrick Besson, soutenue en 2005 à Paris 9.

Résumé

La réforme de l’Etat, portée par la nouvelle Loi organique sur les lois de finances introduit une dimension liée à la performance dans la gestion publique. Ce glissement d’une obligation de moyens vers une culture du résultat a pourtant montré de nombreux échec tant en France qu’à l’étranger. La recherche étudie le processus d’acculturation dans la gendarmerie nationale à l’occasion de la mise en œuvre d’un projet de contrôle de gestion construit autour d’une solution ERP. L’analyse de ce processus permet d’identifier deux sources majeures de risques d’échec, les risques managinaires et les risques conflictuels, qui serviront de cadre conceptuel aux trois hypothèses de difficultés nées de la confrontation de l’acteur au modèle de gestion, de l’acteur face aux principes du contrôle de gestion, de l’acteur face au support technique du changement dans le cadre de la mise en œuvre d’un ERP.

Pour en savoir plus


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.