La maréchaussée dans la généralité de Guyenne au XVIIIe siècle : 1720-1790

par Vanina Bedel sous la direction de Gérard Daniel Guyon – Bordeaux 4 (Droit)

Résumé

La maréchaussée est à l’origine de la Gendarmerie Nationale. Au XVIIIème siècle, elle connaît ses réformes les plus importantes, qui la structurent, la militarisent et en font une force de police présente dans les campagnes du royaume, caractéristique qu’elle conserve après la Révolution. La royauté en fait une institution de police à son service mais elle ne lui ôte pas pour autant son caractère juridictionnel. La Compagnie de Guyenne, dès 1720, s’installe dans le ressort de la généralité, dont la capitale est Bordeaux. Son histoire est alors celle de ses rapports avec les différentes autorités locales, administratives et judiciaires, de l’accroissement de ses missions de police et du déclin de son action juridictionnelle, considérée, à tort, comme expéditive et arbitraire. Dès lors, elle doit trouver sa place dans l’enchevêtrement institutionnel de l’Ancien Régime, au carrefour de la politique centralisatrice de la monarchie, de ” l’imbroglio judiciaire “, des crises politiques, militaires et économiques qui secouent le siècle et de la réalité de sa pratique quotidienne.

Pour en savoir plus


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.