L’introduction d’une logique de contrôle de gestion dans la gendarmerie nationale et dans les organismes de sécurité et de défense : les attitudes et les problèmes rencontrés

par André Hervé Jean Moreau sous la direction de Michel Gervais – Rennes 1 (Sciences de gestion)

Résumé

Cette thèse sur l’introduction du contrôle de gestion dans les organismes de sécurité et de défense (Gendarmerie, Armée de Terre, Armée de l’Air, Marine et Police) repose sur des études de cas. Une enquête exploratoire permet d’énoncer des hypothèses sur l’influence de facteurs internes ou externes. La cartographie cognitive des contrôleurs de gestion par un questionnement ouvert permet un premier test des hypothèses par validation spontanée ainsi que l’établissement d’une typologie de la pratique du contrôle de gestion fondée sur la complexité des cartes cognitives en utilisant le rapport liens / concepts. Un questionnement semi-directif permet de compléter le test des hypothèses puis un test direct final confirme les résultats des deux premiers tests. La mise en place du contrôle de gestion est influencée par des facteurs de contingences externes (politique, réglementation) et internes (culture, hiérarchie, centralisme, nature des activités, renouvellement du personnel). Les réactions de rejet de contrôle de gestion sont des conséquences secondaires. La motivation administrative ou économique doit être dépassée et l’intégration du contrôle de gestion doit être culturelle. La mise en place du contrôle de gestion peut être améliorée par la formalisation du personnel, et le développement d’outils adaptés aux activités opérationnelles à coproduction négative. Le contrôle de gestion ne peut faire l’économie d’une communication en termes stratégiques en conformité avec la politique de choix public.

Pour en savoir plus


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.